Paru Vendu Rencontre Hommes

paru vendu rencontre hommes Avez-vous vu le nouveau film The Secret, réalisé par Tom Hooper, qui semble suggérer que les femmes mariées ou qui semblent mariées, mais qui ne sont en fait pas mariées sont généralement moins heureuses que celles qui semblent célibataires? La théorie est que les femmes mariées n’ont pas le même lien émotionnel que les femmes non mariées et que c’est une simple question de timing. Mais y a-t-il des raisons solides de soutenir cette idée? Et le film a-t-il quelque mérite? Jetons un coup d’œil au film et voyons s’il donne un aperçu de la façon dont le mariage affecte une femme. Après tout, c’est le genre de chose qui fait du bon théâtre.

Dans The Secret, il y a un certain nombre de sous-intrigues sur les relations entre les femmes mariées et leurs maris. L’une d’elles concerne l’épouse d’un dirigeant d’entreprise de haut niveau qui semble être «mariée» à certains égards, mais qui ne l’est pas. Elle semble être en bons termes avec son mari, mais il la confond souvent avec son ami. Une autre intrigue traite de la relation de deux femmes dont les maris semblent avoir un penchant presque enfantin l’un pour l’autre. Les deux femmes semblent aimer leurs maris, mais leurs maris ne semblent pas s’intéresser à eux.

Voici quelques exemples des relations qui existent entre les épouses des hommes et de leur propre relation avec leurs maris. Ces parcelles sont toutes bien développées et intéressantes à regarder, mais la question demeure. Est-il vraiment logique que les femmes mariées soient généralement malheureuses? Ou est-il simplement logique qu’ils soient moins susceptibles d’être plus heureux que les femmes mariées qui semblent non mariées? Si c’est la première, on peut dire que les femmes mariées sont généralement plus malheureuses que les femmes qui semblent célibataires dans la mesure où elles ont plus de mal à joindre les deux bouts. D’un autre côté, si c’est le dernier cas, il est peut-être plus logique que les femmes qui semblent célibataires soient généralement plus heureuses que les femmes mariées qui semblent mariées.