Rencontre Khrouchtchev Kennedy

Avec autant de questions tourbillonnant à travers le monde, il est difficile de savoir quoi dire au leader soviétique Nikita Khrouchtchev à qui on a récemment demandé s’il aimerait rencontrer JFK. Le président a répondu à cette question avec une réponse plutôt peu impressionnante que beaucoup pourraient juger ennuyeuse. “Eh bien, je ne suis pas sûr que je voudrais rencontrer un chien.” La réponse de JFK fut à la fois amusée et critiquée.

Il est intéressant de noter que, alors que la Seconde Guerre froide entrait dans sa phase de clôture, le président Kennedy, après de nombreuses années d’essais, a pu parler à Khrouchtchev et le convaincre d’arrêter la crise des missiles de Cuba. Cela ne veut pas dire que la crise des missiles de Cuba aurait dû se produire si Khrouchtchev ne voulait pas rencontrer Kennedy. Bien sûr qu’il l’a fait. Cependant, c’est peut-être parce qu’il l’a fait, qu’il a voulu rencontrer Kennedy.

Personne ne sait si Khrouchtchev avait peur de rencontrer JFK et il avait peur de son homologue américain. Personne ne le saura jamais vraiment parce que nous ne saurons jamais quelles étaient ses véritables intentions. Certains disent qu’il craignait que s’il ne le rencontrait pas, il ne soit pas traité équitablement par notre gouvernement. D’autres disent qu’il a juste senti qu’il n’avait pas d’autre choix. rencontre khrouchtchev kennedy